À PROPOS

Fièvre est une compagnie de théâtre contemporain, fondée en 2017 par six jeunes comédien·ne·s entre 20 et 30 ans, issu·e·s d’écoles lyonnaises (Arts en Scène, Conservatoire de Villeurbanne). Caroline Baguet, Stéphane Rotenberg, Lucile Bouchet, Juliette Donner, Anaëlle Croiset et Léonard Stefanica créent cette compagnie, mus par le désir commun de se rencontrer en tant que jeunes artistes de différentes formations, et de fabriquer ensemble un théâtre qui leur ressemble. Leur premier spectacle est une création plateau collective. Finir à la nage retrace la traversée d'un deuil au sein d'une bande de copains, dans un milieu péri-urbain, et adresse de multiples questions d'identité et de territoire. Cette première création est fondatrice pour la compagnie, qui puise dans cette méthode de laboratoire et d'écriture plateau une identité forte, celle d'un théâtre de création, nourri par les préoccupations propres des comédien*nes, toujours en rapport avec la scène et les corps des interprètes, un lien tendu entre nos quotidiens (intimes, sociaux, politiques) et notre pratique artistique. 

Fièvre travaille avec d'autres artistes : Suzanne Péchenart, scénographe et éclairagiste de Finir à la nage ; Maxime Grimardias, metteur en scène de Voici mon cœur ; Louise Rustan, scénographe et éclairagiste de Voici mon cœur ; Nicolas De Gelis, sondier de Voici mon cœur ; Léo Bianchi, comédien de Crâne ; Zoë Dumontet, photographe qui nous accompagne depuis les débuts. 

Depuis l'été 2018, Fièvre est résidente permanente de la Friche Lamartine, et y a installé son siège social, sur le site du 20 rue Tissot à Valmy (Lyon 9). 

LES ARTISTES 

membres fondateurs de la compagnie 

Juliette DONNER

étudie en CPGE spécialité théâtre au lycée Edouard Herriot (2010-2013). Après un Master en Arts du spectacle, elle intègre Arts en Scène dont elle sort diplômée en 2016. Elle travaille en tant que comédienne pour le collectif Satori, le collectif franco-allemand Maya und das Mutmonster, Christophe Vincent (Les Scènes du Jura), le collectif Le Bourdon, entre autres. Elle travaille également dans l'audiovisuel (Bastien Bouillon, Guillaume Lenoble). Elle est également assistante à la mise en scène (Baptiste Guiton, le Théâtre Exalté) et metteure en scène (Le dernier message du cosmonaute, Contes mathématiques...).

Elle est également l'autrice de son seule en scène, Voici mon coeur.

Comédienne et metteur en scène, elle s’identifie à un théâtre résolument contemporain, en prise avec le présent, ses corps et ses langages. Elle enseigne à Arts en Scène depuis 2016, et intervient aussi auprès de publics adolescents.

Anaëlle Croiset

est étudiante en classe préparatoire au lycée Edouard Herriot puis élève-comédienne à Arts en Scène, dont elle sort diplômée en 2016. Comédienne de corps, sensible aux arts du cirque, au théâtre burlesque et au clown, elle travaille notamment auprès de Gabriel Chamé, Norbert Aboudarham ou encore Mohamed Brikat. Elle se reconnaît dans un théâtre de corps, de parole et d’engagement. Elle travaille auprès de la compagnie Monsieur Cheval & Associés, la compagnie Chiloé, la compagnie L'envers et l'endroit et est également intervenante en théâtre auprès d’enfants et d’adolescents, et en clown pour un public adulte. Depuis quelques années, Anaëlle a quitté le milieu théâtral et l'aventure Fièvre pour se reconvertir dans la couture et créer sa marque, Etoffes pour touffes. Elle est aussi plasticienne et crée collages, peintures et sculptures. 

stephane.jpg

Stéphane Rotenberg

s’est d’abord formé en tant qu’ingénieur à Lyon. En parallèle de sa pratique scientifique, il suit la formation du comédien du Conservatoire de Villeurbanne (Théâtre de l’Iris) dirigé par Philippe Clément. Il reçoit son diplôme en 2017 et abandonne l’ingénierie. Dans son parcours de comédien, il rencontre le travail de Jean-Philippe Albizzati, Gwenael Morin, Jean-Philippe Salério, Christine Joly. Il se forme également au théâtre physique et visuel auprès de Lionel Ménard élève de Marceau, Tony DeMaeyer et Arno Ferreira. Il rejoint le Collectif X en juin 2018 et travaille actuellement à approfondir les liens artistiques et sociaux entre le collectif et la ville de Villeurbanne.

Egalement metteur en scène, notamment avec la compagnie Korpüscül, s’intéresse aux nouvelles formes de narrations et d’écritures documentées, hybrides et fragmentées. Il met actuellement en scène son 4ème spectacle, Légère Brise Petite Brise Jolie Brise Bonne Brise (cie Korpüscül), en collaboration avec Dougal Kemp.

léonard.jpg

Léonard Stéfanica

est né en 1986 d’un père flutiste et d’une mère musicothérapeute. Il commence le violon à l’âge de quatre ans et obtient en 2011 un Master d’Interprétation au Conservatoire Supérieur de Musique de Genève. En 2010, il commence le théâtre et suit les cours de « Commedia dell Arte » de Jocelyne Queloz avant d’intégrer en 2011 la formation d’art dramatique du Cours Myriade et les cours d’improvisation théâtrale de la LILYADE (Ligue d’Improvisation Lyonnaise Amatrice) à Lyon. Il continue son apprentissage en se formant régulièrement à L'art du clown où encore à la méthode Meisner. Aujourd’hui, il joue dans plusieurs pièces de la Compagnie Bacchus (Léo et lui, d’après Léo Ferré, création festival d’Avignon 2018; Exil pour 2 violons, création festival d’Avignon 2019 et Les Mémoires d’Hadrien, création 2019/2020). On le retrouve également sur la scène musicale, avec Tisiphone (punk rock psyché),  Fusée (violon à pédales).

Depuis quelques années Léonard s'intéresse à l'écriture , la mise en scène et la réalisation.

Lucile Bouchet

Lucile Bouchet se détermine à faire du théâtre au sein de l’option théâtre du lycée Anna Judic de Semur-en-Auxois (21), suite à quoi elle se forme à Arts en Scène, et sort diplômée d’Arts en Scène en 2016. Elle se révèle auprès de Fabien Albanese, Nicolas Ramond (compagnie Les Transformateurs) ou encore Mohamed Brikat. Elle travaille en tant que comédienne pour le projet Les Immobiles de Komplex Kapharnaüm (Stéphane Bonnard),  Oussama ce héros de Dennis Kelly mis en scène par Laurène Mazaudier et Sébastien Weber du collectif le Bourdon (In de Châlon dans la rue, 2018). Avec ces derniers, elle s’engage dans la voie du théâtre «in yer face», textes et corps dénonciateurs.

Elle se passionne également pour la danse, elle collabore régulièrement à des projets performatifs avec ses collègues Zoë Dumontet et Fanny Delépine, et porte avec le collectif Le Bourdon un projet de danse avec les sans abris.

2018-10-22-171423-1600px.jpg

Caroline Baguet

est violoniste et harpiste, formée au conservatoire de Mâcon, et comédienne formée à Arts en Scène (promotion 2016) puis au Conservatoire de Villeurbanne. Engagée dans un théâtre de corps, elle se forme notamment en acrobatie et biomécanique auprès de Vladimir Granov, en masque avec Natacha Picard (compagnie Amphigouri), ou encore en clown avec les Rois Vagabonds. Elle privilégie le geste à la parole, et brille dans des formes scéniques absurdes ou décalées.

LES ARTISTES 

collaborateurs de la compagnie 

moi.jpg

Léo Bianchi

Comédien

Formé à Arts en Scène (promo 13-15), il intègre le GEIQ en 2016 et travaille notamment aux côtés de Vincent Bady, Maïanne Barthès, Raphaël Defour. Depuis sa sortie, il est comédien notamment pour Marie-Pierre Bésanger, le collectif le Bourdon ou encore Anne Courel.

Capture d’écran 2020-02-16 à 14.56.53.

Louise Rustan

Éclairagiste et scénographe

Elle étudie à l'ESAA Duperré, puis à l'Ecole supérieur d'art et de design de Marseille en option art (2016-2017). Elle intègre ensuite le parcours Lumière de la promotion 79 de l'ENSATT, dont elle sort diplômée en 2020. Elle travaille notamment pour le festival MIMA, la cie de danse ACS, ou encore le groupe T.

max1.jpg

Maxime Grimardias

Metteur en scène  

Formé à Arts en Scène (promo 13-15) puis à l'ENSATT (Comédien, promo 77,) il travaille notamment auprès de Pierre Meunier et Marguerite Bordas. En 2018, il rejoint le collectif Offense et met en scène FLAQUES. Il est par ailleurs comédien pour le Théâtre du Sycomore ou encore Valérie Charpinet.

suz.jpg

Suzanne Péchenart

Éclairagiste et scénographe

Musicienne de formation, elle explore la lumière et la scénographie en autodidacte, et travaille notamment auprès de Tisiphone, Raphaël Defour, ou encore la cie Dans le ventre.

zouz.jpg

Zoë Dumontet

Photographe et vidéaste

Après une licence d'Arts du spectacle, parcours cinéma et arts audiovisuels, elle se lance dans la photographie de spectacle vivant et la vidéo, en tant qu'assistante caméra. Elle réalise également des courts-métrages. Elle suit le travail de la compagnie depuis les débuts.